Projets soutenus en 2014

  • Infodrog, 2014. Le Congrès européen sur la réduction des risques a en premier lieu promu le développement du pilier réduction des risques en Suisse et en Europe et renforcé la collaboration entre les acteurs impliqués. Avec ce Congrès se déroulant en Suisse, la politique innovante de la Suisse en matière d’addictions a pu présenter de manière proéminente son expérience de près de 20 ans à un large public international. Le Congrès a fait office de plate-forme idéale pour ouvrir le dialogue. En effet, 700 professionnel-le-s de différentes villes ont découvert des «modèles de bonnes pratiques» et récolté des idées et des suggestions pour leur travail.

    Site du Congrès

  • Radio FM-R, VD, 2014. La Radio FM-R est une radio communautaire créée par des usagers de drogues pour d'autres usagers à l'occasion de la semaine vaudoise de sensibilisation et d’information sur l’hépatite C (septembre 2013). Cette expérience a été très bien accueillie et le fonds d’impulsion a permis de renouveler l’expérience à l'occasion de la 2ème conférence européenne de réduction des risques (7-9 mai 2014, Bâle).
    La radio sur Internet est un outil novateur de prévention et constitue un support complémentaire à ceux qui existent déjà (distribution de matériel stérile, brochure, …). L’expertise des usagers de drogues est ainsi reconnue et trouve un mode d’expression. Les usagers participent à la radio FM-R à titre consultatif (micro-trottoir, interview, …) ou participatif (animation, interview, technique, …). La représentation sociale des usagers passe de patient passif à citoyen «consomm’acteur».

    Site de la Radio FM-R
    Page facebook
    Radio FM-R à la HRI2014

  • GREA, CH, 2014: Argumentaire sur la réduction des risques. Il s'agit de la réimpression de 10'000 exemplaires de la brochure à succès sur la thématique de la Réduction des Risques. En effet, la première impression (10'000 exemplaires en 2009) a été entièrement distribuée aux différentes institutions de la réduction des risques. Cette réimpression permet de poursuivre la diffusion de la brochure dans toute la Suisse romande et d’offrir un outil de communication sur une problématique complexe, dont le sens n’est pas toujours facile à comprendre pour le grand public.

    Brochure «La réduction des risques»
  • Fondation genevoise pour l’animation socioculturelle (FASe), GE, 2014: La campagne de prévention, nommée «Lâche pas ton pote» offre un espace pour parler de la consommation de l’alcool et également du respect des espaces publics et de la consommation du cannabis. Vingt semaines d’intervention à raison de deux interventions de 3 à 4 heures par semaine ont eu lieu. Sensibiliser les jeunes qui ont suivi la formation et permettre aux jeunes de «Lâche pas ton pote» d’avoir un effet préventif au sein de leur propre groupe était l’objectif principal. Il s’agit de permettre à des jeunes gens d’entreprendre un travail citoyen et de prendre conscience des dangers de la consommation d’alcool et de cannabis. Promouvoir la valorisation des jeunes a également un impact positif auprès des adultes qui les côtoient.
  • Fondation Phénix, GE, 2014-2015: Ecole MDFT. Le projet «Ecole MDFT» vise à transférer les éléments et les principes de la thérapie familiale multidimensionnelle (MDFT) au quotidien scolaire dans le but d’améliorer l’intervention précoce chez les jeunes à risque et de renforcer la coopération entre l’école et l'aide dans les addictions. A cet effet, des équipes spécialisées dans l’intervention précoce ont été mises sur pieds au sein de quatre écoles, puis formées et accompagnées par des expert-e-s de la fondation Phénix. La MDFT prend en compte autant les ressources individuelles que les problèmes à surmonter et mise sur les alliances thérapeutiques pour qu'un changement soit possible.
  • Fachverband Sucht, CH, 2014-2015: Kooperation und Koordination in der Versorgung suchtgefährdeter und suchtkranker Menschen (Coopération et coordination dans la prise en charge des personnes risquant de devenir dépendantes et dépendantes). L’addiction est une maladie complexe, qui n’affecte pas seulement l’individu physiquement et psychiquement, mais qui influence aussi l’ensemble de son environnement. Un traitement optimal repose donc sur une coopération et une coordination étroites entre les actrices et les acteurs de l’aide dans le domaine des addictions d’une part et entre l’aide dans le domaine des addictions et les domaines voisins/les soins de base d'autre part.
    Dans le projet du Fachverband Sucht, faisant suite à un congrès spécialisé de novembre 2014, les actions nécessaires ont été analysées et 10 champs d’action ont été définis. A cette fin, des mesures ont été définies avec un groupe d’accompagnement interdisciplinaire pour améliorer la coordination et la coopération. Les résultats du projet sont étroitement liés à la Stratégie nationale Addictions de l’OFSP.

    Rapport final (en allemand)
    Tableau des mesures proposées (en allemand)

  • Suchthilfe Region Basel, BS, 2014-2015: Start?Klar! (Départ? Sûr!). Programme d’intervention précoce auprès des jeunes avec une consommation potentiellement à risque (alcool, cannabis et Internet). Le programme est mis en place dans différents contextes où les jeunes sont susceptibles de développer une consommation potentiellement à risque, par exemple les écoles secondaires et supérieures, les communautés de jeunes, les établissements d’intégration professionnelle et les entreprises formatrices. Le programme comprend des interventions scolaires modulaires sous forme de cours où les jeunes se confrontent sur les thèmes de la consommation d’alcool, de cannabis et d’Internet. Les personnes clés telles que les professionnel-le-s responsables (enseignant-e-s et accompagnant-e-s) sont sensibilisées sur le sujet et prises en compte de manière active dans la conception de l’offre. 
  • SAMMSU, Verein Swiss Association for the Medical Management of Substance Users, BS, 2014-2016: Etude épidémiologique visant à améliorer la prise en charge des patients sous substitution. On constate que les patients sous traitement de substitution deviennent d’une part de plus en plus âgés et sont d’autre part en moins bonne santé physique, souvent à la suite de longues années de dépendance. Les maladies somatiques dont ils souffrent souvent comprennent les infections chroniques (hépatites virales, VIH), les maladies respiratoires chroniques (COPD), les maladies cardiovasculaires ainsi que l’ostéoporose. L’étude vise à acquérir de nouvelles connaissances afin d’améliorer la prévention et la prise en charge chez les consommateurs de drogue en mettant l’accent sur l’hépatite C.