Addictions et vieillissement – offres et projets en Suisse | 03.09.2013

Lors de la rencontre du 3 septembre 2013, environ 60 représentant-e-s des autorités et des institutions du domaine des addictions ont pu échanger et discuter sur les activités menées au-delà des frontières cantonales. Le site  addictions-et-vieillissement.ch et des projets conduits en sept cantons ont été présentés. Les participant-e-s ont pu également s’exprimer sur la planification d’ultérieures activités au niveau national.

Programme

Présentations

Berne : situation dans le logement des personnes âgées souffrant d’addiction et modèles de coopération (en allemand)
Othmar Steiner, Conférence bernoise pour le logement WOK, Réseau Contact

Genève : prise en charge à domicile gériatrique
Laura Di Pollina, Unité de gériatrie communautaire, HUG Genève

Bâle : substitution aux opiacés pour les personnes âgées – lancement du projet (en allemand)
Kenneth M. Dürsteler-MacFarland, Centre pour les addictions, UPK, Bâle

Vaud : addictions et vieillissement – prise en charge et questionnements actuels au Soleil Levant
Pascal Dubrit, Le Levant, Lausanne

Lucerne : projet Sensor : détecter et agir – intervention précoce en cas de risque d’addiction dans la vieillesse (en allemand)
Christina Meyer, Akzent - prévention et thérapie dans le domaine des addictions, Lucerne

Zurich : risque d‘addiction pendant la vieillesse - intervention précoce dans les institutions et les communes (en allemand)
Evelyne Frey, samowar – prévention des addictions du district Horgen, Thalwil

Argovie : projet pilote «Addiction et vieillissement» – sensibilisation, formation et conseil des professionnel-le-s ainsi que des personnes âgées (en allemand)
Marlies Alder, Prévention des addictions Argovie

Infodrog : site web addictions-et-vieillissement.ch ainsi que la mise en réseau et échange au niveau national
Regula Hälg et Lucia Galgano

Questionnaire

Les professionnel-le-s actifs dans le domaine « Addictions et vieillissement » peuvent exprimer leur opinion sur les objectifs ainsi que des propositions pour un échange au niveau national. Nous vous prions de bien vouloir nous transmettre le questionnaire rempli par mail.