Chercher

Nightlife et consommation récréative de drogues

Infodrog fournit des connaissances et des instruments pour la prévention et la réduction des risques chez les consommateurs récréatifs de drogues, sensibilise et met en réseau les acteurs concernés et soutient les services spécialisés et les autorités dans le développement de leurs offres.

Vie nocturne, sortir, faire la fête, faire la teuf: ce ne sont là que quelques termes pour décrire un loisir très répandu et souvent associé à la consommation de substances psychoactives. Cependant, des substances légales et illégales sont également consommées à des fins récréatives en dehors du cadre de la vie festive nocturne. Les consommateurs récréatifs de substances cherchent alors à se détendre ou à se distraire. La pratique montre que les consommateurs récréatifs de drogues constituent un groupe hétérogène, socialement et professionnellement bien intégré et difficile à atteindre par les services de consultation conventionnels.

Questionnaire sur la consommation récréative de substances

Le questionnaire sur la consommation récréative de drogues est utilisé dans toute la Suisse pour les consultations brèves et les interventions précoces en cas de consommation récréative problématique de substances. Il est développé en continu et évalué par Infodrog en collaboration avec des professionnels de la prévention et de la réduction des risques.

Coordination nationale

La Coordination nationale est l'événement commun des groupes spécialisés sur le Nightlife du Fachverband Sucht et du GREA et est coordonnée par Infodrog.

Formation Nightlife – Symposium des pairs

Infodrog organise, en collaboration avec des partenaires actifs sur le terrain, des formations continues ainsi que le symposium national annuel des pairs qui est destiné aux professionnels et aux pairs actifs dans la prévention et la réduction des risques dans la vie festive nocturne.

Nightlife et consommation récréative de drogues

Tous les quelques ans, Infodrog organise, en collaboration avec des organisations partenaires, une conférence nationale sur la vie festive nocturne et la consommation récréative de drogues, qui présente l'état actuel des connaissances et des approches innovantes pour la pratique ainsi qu'une plateforme de discussion interdisciplinaire.

Documents et liens

Actualités – Nightlife et consommation récréative de drogues

Fiche d'information : Cannabis, cocaïne, ecstasy & Cie 2023

La fiche d’information livre une analyse des résultats du questionnaire sur la consommation à des fins récréatives. Elle contient une synthèse du rapport du même nom, avec des graphiques sur la fréquence de consommation, des indications sociodémographiques et une sélection de problèmes liés à la consommation.

Petites quantités de drogues: prise de position des procureurs de Suisse

Le comité de la Conférence des procureurs de Suisse (CPS) considère que l'arrêt du Tribunal fédéral (TF) sur le cannabis ne s'applique pas aux autres substances psychoactives illégales. Il recommande à ses membres de s'en tenir à la pratique actuelle et de continuer à saisir et confisquer les petites quantités de ces substances. Seul le cannabis reste concerné par l'arrêt du TF.

Annonce des mises en danger en lien avec la consommation de substances psychoactives chez les enfants et les adolescent·e·s

L’introduction de l’art. 3c LStup a suscité des questions quant à son application par les cantons. Dans son rapport de synthèse, Infodrog livre un aperçu des différents services cantonaux compétents et des défis qui se posent dans le cadre du soutien aux jeunes. L’analyse permet de constater que, avec la professionnalisation du droit de la protection de l’enfant et de l’adulte, l’art. 3c LStup n’apporte plus de valeur ajoutée et que, d’un point de vue juridique, les obstacles à une annonce auprès d’une instance 3c sont élevés. De plus, en matière d’intervention précoce (IP), l’art. 3c LStup n’est pas jugé pertinent : il arrive même qu’il soit perçu comme un obstacle.

Le rapport contient des recommandations au niveau national et cantonal/communal, qui ont vocation à montrer des voies possibles pour l’avenir. Il en ressort notamment qu’il conviendrait de mettre davantage l’accent sur un soutien précoce et adapté à la situation des jeunes, plutôt que sur le concept d’« annonce ».

Congrès précédents

Haut de la page

Infodrog

Centrale nationale de coordination
des addictions

Eigerplatz 5
3007 Berne

+41 (0)31 376 04 01