Chercher

Lexique de la prévention, de A à Z
A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

Prévention basée sur les preuves

La prévention basée sur les preuves s'est développée dans les années 1990 sur le modèle de la médecine fondée sur les preuves. Alors qu'au cours des premières années, de manière analogue aux interventions médicales, la preuve de l'efficacité des mesures préventives était au premier plan, une vision plus différenciée a commencé à s’établir dans les années 2010. En 1992, The Evidence Based Medicine Working Group (le groupe de travail de médecine basée sur les preuves) proposait la définition suivante citée dans «Des connaissances probantes pour la première ligne: clé d’un savoir partagé»: «Un nouveau paradigme émerge. La pratique fondée sur les données probantes diminue l'emphase donnée à l'intuition, à l'expérience clinique non systématique et à l'argumentation physiopathologique comme bases suffisantes à la prise de décision clinique et insiste sur l'examen des données issues de la recherche clinique». Les nouvelles connaissances pour une prévention des dépendances fondée sur des données probantes s'inscrit dans le contexte de la recherche et de la pratique (Semaine de réflexion du groupe d'experts de Cologne : 2014).

Les preuves ne sont pas à comprendre comme une valeur absolue, mais plutôt comme un continuum. Plus une étude remplit de critères probants, plus grande est son efficacité. L'étude contient des données probantes si elle a été citée par d'autres chercheuses ou chercheurs, si elle a une validité interne et externe et si elle est sélectionnée dans une ou plusieurs méta-analyses. Le système GRADE (Grading of Recommendations Assessment, Development and Evaluation) définit des niveaux de preuve pour les résultats des études en se basant sur la qualité de la conception des études.

Sources

Chaire Docteur Sadok Besrour en médecine familiale (2004): Des connaissances probantes pour la première ligne: clé d'un savoir partagé. Montréal.

Experten- und Expertinnengruppe Kölner Klausurwoche (2014): Memorandum Evidenzbasierung in der Suchtprävention – Möglichkeiten und Grenzen. Köln.

Hafen, M./Auerbach, S./Müller, M. (2010): Evidenzbasierte und wirkungsorientierte Cannabisprävention. Ein Rahmenmodell in Theorie und Praxis. Hochschule Luzern.

Infodrog (Hrsg.) (2010): Evidenzbasierte Suchtprävention. SuchtMagazin 36(1). Bern: Infodrog

Documents

Liens

Haut de la page

Infodrog

Centrale nationale de coordination
des addictions

Eigerplatz 5
3007 Berne

Tél. 031 376 04 01