Chercher

Analgésiques opioïdes

Les médicaments contenant des opioïdes sont principalement utilisés dans le traitement de la douleur et en anesthésie pour leur effet analgésique. Ils sont composés de substances naturelles, synthétiques ou semi-synthétiques qui présentent des propriétés morphiniques. On distingue les opioïdes faiblement actifs des opioïdes ayant un effet puissant. Parmi les opioïdes connus, on peut citer le tramadol, l'oxycodone, la tilidine, la codéine et le fentanyl.

Effets des analgésiques opioïdes

Les spectres d'action des différents médicaments contenant des opioïdes varient entre eux, mais leur effet principal est de soulager la douleur, c'est pourquoi ils sont utilisés pour traiter les douleurs aiguës et chroniques. Ils sont indiqués pour traiter la douleur liée aux cancers, mais aussi en cas de douleurs dorsales, des contractions lors de l'accouchement, d'infarctus du myocarde et de dépendance à l'alcool. Ils ont en outre des effets anxiolytiques, calmants (sédatifs) et euphorisants.

Les analgésiques opioïdes agissent directement sur le système nerveux central (SNC), où ils empêchent la transmission des signaux de la douleur. Leur effet antitussif et leur faible impact sur le système cardiovasculaire constituent d'autres avantages. Ils inhibent toutefois la respiration.

La constipation, mais aussi les nausées, les vomissements, les vertiges et la fatigue font partie des effets secondaires fréquents des médicaments opioïdes.

La polyconsommation des opioïdes avec d'autres substances psychoactives est dangereuse pour la santé. Surtout en cas de polyconsommation avec d'autres substances sédatives comme l'alcool ou les benzodiazépines, les interactions peuvent entraîner une perte de conscience et un ralentissement de la respiration, voire une paralysie respiratoire.

Conséquences de la consommation d'analgésiques opioïdes

Si les analgésiques opioïdes sont utilisés dans le cadre d'un traitement de la douleur, le risque de développer une dépendance est faible. Cependant, lorsqu'ils sont consommés de manière abusive en raison de leurs propriétés psychoactives (anxiolytiques et euphorisantes), leur potentiel de dépendance psychique et physique est très élevé. Une tolérance se développe, qui doit être compensée par une augmentation de la dose et entraîne des symptômes de sevrage en cas d'arrêt de la consommation. Les symptômes physiques du sevrage incluent sueurs, tremblements, douleurs dans les membres, nausées et troubles circulatoires potentiellement mortels. Les symptômes de sevrage psychiques incluent craving (envie irrésistible de consommer), anxiété et humeur dépressive.

En principe, les opioïdes peuvent être pris pendant toute la durée de la grossesse. Cependant, le fœtus d'une mère sous traitement opioïde peut développer une dépendance physique pendant la grossesse, ce qui peut entraîner un syndrome de sevrage néonatal, caractérisé par des tremblements et une agitation. Le nouveau-né pleure beaucoup et dort mal. En outre, une dépression respiratoire peut survenir chez le nouveau-né, c’est pourquoi un·e néonatologue doit impérativement être sur place lors de la naissance. Finalement, les opioïdes passent dans le lait maternel et sont transmis au nourrisson à travers l’allaitement.

Lors de la consommation d’opioïdes, l'aptitude à la conduite peut être altérée, mais ce n'est pas toujours le cas. Tou·te·s les patient·e·s sous opioïdes dans le cadre d’un traitement contre la douleur n’ont donc pas d’interdiction formelle de conduire. Dans tous les cas, la décision revient au médecin.

Aide, consultation et traitement autour des analgésiques opioïdes

Pour les personnes concernées ou leurs proches, ainsi que pour les personnes intéressées par les problématiques d’addiction, il existe de nombreuses informations et différentes possibilités de conseils dans toutes les régions de Suisse mais également des conseils en ligne. Les services de consultations en addiction proposent des rendez-vous de conseils. De nombreuses offres sont gratuites et les conseiller∙ère∙s sont tenu·e·s au secret professionnel.

Aide sur place

Les centres de conseil, les institutions de thérapies en addiction et les organisations d’entraide sont énumérés dans la base de données indexaddictions.ch d’Infodrog.

Consultation en ligne

Consultation en ligne gratuite et anonyme sur les questions d’addiction destinée aux personnes concernées, à leurs proches, aux professionnel·le·s et à toute personne intéressée.

Informations sur les médicaments

Le Bureau d'information suisse sur les médicaments met à disposition des personnes qualifiées pour répondre aux questions relatives aux médicaments.

Prévention dans le domaine des analgésiques opioïdes

La prévention dans le domaine de l'usage et de l'abus de médicaments comprend des informations pour les patient·e·s et des recommandations pour les professionnel·le·s relatives à la détection précoce d'un usage problématique. La détection précoce d'une situation à risque accompagnée d'une intervention appropriée constituent un instrument important de la prévention.

Publications sur les médicaments

Addiction Suisse propose différentes publications et du matériel à télécharger sur le thème des médicaments.

Le site Internet de Migesplus.ch propose des brochures, des guides, des films et des documents éducatifs en 56 langues.

Personnes âgées et médicaments

Addictions-et-viellissement.ch est une plateforme de connaissances pour les personnes âgées, leurs proches et les professionnel·e·s qui les prennent en charge.

Réduction des risques lors de la consommation d'analgésiques opioïdes

La réduction des risques vise à minimiser les conséquences négatives de la consommation de substances psychoactives pour les personnes concernées et pour la société.

En ce qui concerne les analgésiques opioïdes, la réduction des risques s'applique avant tout dans le cas de la consommation récréative. La polyconsommation avec d'autres substances est particulièrement dangereuse.

Aide sur place

Les centres de conseil, les institutions de thérapies en addiction et les organisations d’entraide sont énumérés dans la base de données indexaddictions.ch d’Infodrog.

Praticien Addiction Suisse

Informations pour les professionnel·le·s sur la dépendance aux analgésiques à base d'opioïdes.

Réglementation et application de la loi en matière d'analgésiques opioïdes

La loi sur les stupéfiants (LStup) et les ordonnances correspondantes réglementent la manipulation des stupéfiants et des substances psychotropes ainsi que la répartition des responsabilités entre les autorités nationales et cantonales compétentes. Selon la LStup, les analgésiques opioïdes sont considérés comme des substances psychotropes et sont soumis à une prescription médicale.

La conduite sous l'effet d'analgésiques opioïdes est considérée comme une infraction grave à la loi sur la circulation routière si la prise de ces substances entraîne une incapacité de conduire. Elle peut être punie d'une amende, d'une peine d'emprisonnement ou du retrait du permis de conduire pendant au moins trois mois.

Chiffres sur la consommation d'analgésiques

Les chiffres sur la consommation d'analgésiques puissants en Suisse, sur les conséquences et sur le marché sont disponibles sur les pages suivantes.

Informations supplémentaires pour les professionnel·le·s

Praticien Addiction Suisse

Informations médicales pour les médecins de premiers recours ainsi que pour d'autres groupes professionnels de la prise en charge médicale de base.

Plateforme d’information pour la prévention au cabinet médical

« PEPra - La prévention au cabinet médical fondée sur les preuves » est un projet de la FMH et d’autres organisations pour encourager la prévention et la détection précoce des maladies non transmissibles, des dépendances et de la santé mentale dans la médecine ambulatoire de premier recours.

Publications dans le domaine des addictions

Addiction Suisse met à disposition et permet de télécharger divers outils et publications.

Haut de la page

Infodrog

Centrale nationale de coordination
des addictions

Eigerplatz 5
3007 Berne

+41 (0)31 376 04 01