Chercher

Réduction des risques

La réduction des risques est le quatrième pilier de la politique suisse en matière d'addictions depuis le milieu des années 80. Elle a été ancrée dans loi fédérale sur les stupéfiants et les substances psychotropes (LStup) en 2008. La réduction des risques englobe toutes les stratégies et mesures visant à réduire les effets négatifs de la consommation de drogues sur les consommateurs et la société. Avec la Stratégie nationale Addictions, la Confédération vise, entre autres, à étendre les approches de réduction des risques à toutes les formes de dépendance, y compris la consommation de tabac et les dépendances comportementales, et, si nécessaire, à les adapter aux nouveaux modes de consommation.

L’objectif principal de la réduction des risques est le soutien des personnes qui se trouvent dans une phase aiguë de consommation ou d'addiction. La palette des offres disponibles comprend les locaux d’accueil bas seuil, les foyers d’urgences, les logements accompagnés, les projets de travail et le travail social hors mur. A cela s’ajoutent depuis le début des années 2000 des projets relatifs au milieu festif avec une présence lors d'événements et une offre de drug checking. L’accès bas seuil aux offres permet une intervention rapide et non bureaucratique qui a pour but de stabiliser l’état de santé physique et psychique ainsi que la situation sociale des consommateurs, de promouvoir le Safer Use et de réduire la consommation de substances. Au niveau de la société, l’objectif des offres de réduction des risques vise à libérer l’espace public, empêcher l’apparition de scènes ouvertes des drogues ou de l’alcool et prévenir la propagation des maladies transmissibles.

Infodrog est responsable sur le plan national de la réduction des risques et soutient la Confédération, les cantons, les communes ainsi que le domaine professionnel par l’ancrage et le développement d’offres.

Analyse de la situation en matière de réduction des risques

Dans le cadre de l'objectif stratégique de l'OFSP de promouvoir l'extension de la réduction des risques à toutes les formes de dépendance, Infodrog a mené en 2018 une enquête auprès des cantons et de certaines communes. L'analyse de la situation permet d'obtenir une vue d'ensemble actuelle des offres de réduction des risques en Suisse, de connaître les besoins des cantons et des communes et d'évaluer l'attitude des autorités cantonales et locales à l'égard de l'extension de l'approche de réduction des risques.

Monitorage des centres d'accueil bas seuil

Les centres d'accueil bas seuil offrent un accès facile à la consultation et à l'aide à la survie aux consommateurs de drogues qui ne veulent ou ne peuvent pas se passer de l'usage de substances illégales. Dans les locaux d'injection et d'inhalation surveillés, des drogues illégales peuvent être consommées dans des conditions hygiéniques. Depuis 2016, Infodrog récolte des données sur la consommation de substances dans les centres d'accueil bas seuil de Suisse alémanique et de Suisse romande. Les évaluations sont publiées dans un rapport de monitorage annuel.

Normes des centres d'accueil bas seuil

En collaboration avec le groupe spécialisé centres d'accueil bas seuil du Fachverband Sucht, Infodrog a développé des normes pour les centres d'accueil bas seuil.

Automates à seringues

Vous pouvez trouver l'emplacement des automates à seringues sur indexaddictions.ch.

Drug checking

Les offres de drug checking font partie de la réduction des risques et s'adressent aux consommateurs de substances psychoactives. Infodrog élabore des normes nationales pour le drug checking en collaboration avec des experts et fournit un outil en ligne d'alertes sur les substances.

Nightlife et consommation récréative de drogues

Infodrog fournit des bases de connaissances et des instruments pour la prévention et la réduction des risques des consommateurs récréatifs de drogues à des fins récréatives, sensibilise et met en réseau les acteurs de différents domaines concernés et soutient les services spécialisés et les autorités dans le développement d'offres spécifiques.

 

International

Au niveau international, Infodrog s'engage à réactiver le réseau européen «EuroHRN» et est co-responsable de la quatrième conférence européenne sur la réduction des risques. Infodrog est également membre d'un groupe d'experts de l'EMCDDA qui étudie l'importance de la collecte de données dans les locaux de consommation en Europe pour une meilleure compréhension de la situation locale, nationale et européenne en matière de drogues.

 

Documents

Links

Haut de la page

Infodrog

Centrale nationale de coordination
des addictions

Eigerplatz 5
Case postale
3000 Berne 14

Tél. 031 376 04 01