Chercher

Lexique de la prévention, de A à Z
A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

Comorbidités

De manière générale, les comorbidités se réfèrent à une ou plusieurs autres maladies qui sont présentes en même temps qu'une maladie sous-jacente. Dans le domaine des addictions, la comorbidité est généralement comprise plus spécifiquement comme la présence conjointe d'une dépendance et d'un ou de plusieurs troubles psychiques. Le terme de «double diagnostic» est également couramment utilisé quand il n'est pas possible de distinguer clairement entre un trouble de base primaire et un trouble additionnel secondaire.

Plus de la moitié de la clientèle de l'aide dans les addictions, y compris des personnes de plus en plus âgées, ne présente pas seulement une maladie addictive, mais souffre également de polydépendance et d’autres troubles somatiques ou psychiques. Ceux-ci sont également pris en compte dans l’indication du traitement à suivre et ont une incidence sur le résultat du traitement. Ces troubles secondaires doivent donc être repérés le plus tôt possible.

Les formes de dépendance ou les substances consommées sont associées à des comorbidités différentes. Les maladies somatiques telles que les troubles pulmonaires, circulatoires, hépatiques ou affectant d'autres organes surviennent lors d'une consommation importante et prolongée de différentes substances psychoactives légales ou illégales. Les maladies infectieuses surviennent fréquemment lors de consommation de drogues à l’aide de matériel d’injection non stérile. Quant aux comorbidités psychiques, elles sont plus fréquentes chez les personnes dépendantes que dans le reste de la population. Il s’agit surtout de dépressions, de troubles anxieux, de traumatismes, de troubles de la personnalité et de TDAH survenant à l'âge adulte.

Les comorbidités sont donc importantes pour la prévention chez les jeunes car elles signalent un facteur de risque potentiel. Des études portant sur la jeunesse ont montré que les enfants et les adolescent·e·s présentant des problèmes de comportement souffraient souvent de troubles psychiques. Une consommation précoce et importante de substances psychoactives, la violence et la délinquance vont souvent de pair avec l’anxiété, la dépression ou un mal-être général. Des approches de prévention efficaces devraient donc, en plus de réduire les facteurs de risque, augmenter le bien-être psychique. C'est l'objectif de nombreux programmes, tels que VIVA, qui vise à renforcer les compétences cognitives, sociales et émotionnelles chez les jeunes.

Sources

Cominetti, F./Simonson, T./Dubois-Arber, F./Gervasoni, J.-P./Schaub, M./Monnat, M. (2015): Analyse de la situation de l’hépatite C chez les usagers de drogue en Suisse. Raisons de santé 234b. Lausanne: Institut universitaire de médecine sociale et préventive.

Infodrog (Ed.) (2015): Diversité dans le domaine des addictions: Fiche thématique Maladies somatiques associées et comorbidités psychiatriques. Berne: Infodrog.

Ridinger-Johann, M./Walter, M. (2014): Sucht und komorbide Störungen. SuchtMagazin 40(1), 4-7.

Documents

Liens

Haut de la page

Infodrog

Centrale nationale de coordination
des addictions

Eigerplatz 5
3007 Berne

Tél. 031 376 04 01